Vous êtes ici : Accueil boutique / Ondes / Santé / Guide pratique pour se protéger des ondes
Guide pratique pour se protéger des ondes

Guide pratique pour se protéger des ondes

Nous vous présentons un guide détaillé que nous avons voulu le plus complet, les conseils qui suivent sont le fruit de centaines d'expertises sur le terrain. Ces conseils se répartissent en 5 chapitres cliquables, prenez le temps de les lire et mettez ces pages en favoris pour pouvoir revenir souvent, nous augmentons pour vous régulièrement les textes en tenant compte des dernières avancées. Vous êtes au chapitre 2

Sommaire


Chapitre 1

  • I-Peut-on échapper aux ondes ?
  • II-Quelles sont les sources d'émission ?
  • III-Comment limiter son exposition aux ondes ?

 

Chapitre 2

  • IV-Guide pratique  facile pour se protéger

 

Chapitre 3

  • V-Précautions particulières pour les objets et appareils connectés

 

Chapitre 4

  • VI-La lumière bleue des écrans quels effets sur la santé ?
  • VII-Le CPL Linky, les panneaux photovoltaïques, les ondes des voisins
  • VIII-La distance de sécurité d'une ligne à haute tension

 

Chapitre 5

  • IX-L'électro sensibilité aux ondes que faire ?
  • X-Comment évaluer son exposition aux ondes ?
  • XI-Quelles protections et blindages choisir ?

 

 

IV – Guide pratique facile pour se protéger

- Éloigner les équipements émetteurs des pièces de repos et de vie : tableau électrique, onduleur d’installation photovoltaïque, four et table de cuisson éloignée d’une cloison de chambre…

- Utiliser le moins possible d’électronique dans la chambre (éviter les ordinateurs, TV, consoles de jeux, Hi Fi, chargeur de téléphone portable et tablette, liseuse, etc.) et au minimum les éloigner d’un mètre du lit.

- Eviter de brancher en permanence les lits, fauteuils et couvertures électriques pour limiter les champs électriques et magnétiques. Surtout ne pas dormir avec ces appareils en fonctionnement.

- Privilégier les radiateurs à inertie, éloigner les radiateurs de la tête de lit, zones de repos, couper l’alimentation des radiateurs hors période de chauffage, au tableau électrique.

- Le lit avec moteur électrique, les câbles derrière la tête de lit, ou dans le mur pour alimenter les prises, perturbent le sommeil :  avec un surmatelas anti ondes spécial relié à la terre, vous vous déchargerez des tensions induites par les champs électromagnétiques ambiants. (Dans l’idéal en vérifiant que la terre soit de bonne qualité inférieure à 10 Ohms)

- Faire en sorte que les appareils sous tension puissent être déconnectés de préférence la nuit, en utilisant une multiprise blindée avec interrupteur bipolaire (uniquement si vos prises ont une terre fonctionnelle, à vérifier vous même avec un testeur de terre)

- Eviter également les lits à armatures métalliques ainsi que les matelas à ressorts car la présence de métal sous le lit déforme le champ magnétique terrestre et capte la pollution électrique ambiante.

- Utiliser des multiprises blindées ou des rallonges blindées là ou c’est possible. Privilégier une installation électrique biocompatible, en utilisant des fils, câbles ou gaines électriques blindés, boite de dérivation et boîtiers de prises blindés…dans ce dernier cas vous diminuerez fortement le champ électromagnétique basse fréquence ambiant, vous ne subirez pas non plus les nuisances des compteurs communicants. (voir plus bas)

- Eteindre le Wifi  de la box, ne pas utiliser de CPL (voir plus bas)

- Proscrire  le radio-réveil électrique (privilégier un modèle mécanique ou à piles, ou solaire, ou bien écologique à eau)  ou bien, l’éloigner d’un mètre du lit.

- Bien sûr ne pas utiliser votre smartphone pour vous réveiller, mettez le systématiquement en mode avion ou éteignez le la nuit…certains modèles ont la fonction réveil même éteint….et ne le mettez surtout pas en charge sur la table de chevet (fort rayonnement garanti toute la nuit)

- Eviter de manière encore plus évidente les téléphones sans fil domestiques DECT : en plus des pollutions électriques, le niveau d’hyperfréquences reçu serait équivalent à celui mesuré à 30 m d’une station d’antenne relais, et cela durant toute la nuit, les bases de ces téléphones rayonnant 24h/24 !

- Eviter les babyphones qui utilisent les hyperfréquences pour fonctionner, et privilégier l’usage d’appareils basses radiations à fréquence radio autour de 40 MHz en mode analogique, avec piles pour un usage près des bébés, ce qui évitera de leurs faire subir les hyperfréquences ainsi que le champ électrique et magnétique lié à l’alimentation par transformateur. Les modèles transmettant l’image par vidéo sont systématiquement en Wifi et sont à proscrire. (Voir plus bas)


Porteur d'implants et stimulateurs....

Les porteur d'implants, d'appareils auditifs, de stimulateurs cardiaques, d'amalgames dentaire, de lunettes, et de boucles d'oreilles, de bagues, bracelets et autres objets métalliques et appareils médicaux....lors de communications ou d'exposition dans des lieux Wifi ou Bluetooth, vous portez des antennes passives par l'entremise des objets ci dessus.....votre biologie est perturbée doublement, appliquez le principe de protection de base ci dessus pour votre santé.

les objets connectés

Les objets connectés

Le 1er des objets connectés en France est le compteur Linky, pas toujours souhaité, il permettra demain de piloter toute la domotique de la maison.

Depuis peu, nous voyons apparaître un nombre croissant d’objets connectés personnels en tous genres. La voiture, la maison connectée ou sont reliés en WIFI tous les équipements domestiques (ampoules, lave linge, lave vaisselle, réfrigérateur, fours, volets, alarme, portail,) et nous aussi…

Vous pouvez depuis votre smartphone piloter l’éclairage, mettre en marche votre four ou votre lave linge ouvrir ou fermer les volets…

Les objets personnels sont sous forme de montre, bracelet, lunettes, prothèse auditive, pèse personne, brosse à dents, sac à dos, vêtements, etc.

La communication de ces objets est permanente avec votre smartphone, pour surveiller vos performances, vous donner des conseils, vous divertir…au travers des promesses d’amélioration de la qualité de vie, de performances sportives, de bien-être, voir de santé, c’est bien tout l’inverse qui risque de se produire.

Des niveaux importants de rayonnements hautes fréquences de plusieurs volts par mètres constants ont été mesurés au niveau du cœur, sur un appareil censé surveiller les pulsations pendant l’effort sportif !

Des objets connectés bien trop souvent portés trop prés du corps, qui communiquent en continu avec votre smartphone, ou sont conçus pour fonctionner pendant votre sommeil et sont censés l’améliorer, d’autre sont destinés aux enfant, avec des brosses à dents qui surveillent si le brossage est correct, les jouets aussi sont connectés…autant d’objets qui contribuent au brouillard électromagnétique ambiant. L'usage de ces objets doit être évidement limité au minimum.

visualisation des émissions du wifi dans un appartement

La box Wifi

Ci dessus la visualisation des ondes du wifi dans un appartement....

C’est la nature du signal qui est toxique et non l’intensité du Wifi, qui même à très faible puissance, désorganise les processus physiologiques et détruit des structures biochimiques, entraînant la perte d’étanchéité de la barrière hémato-encéphalique, une baisse de production de la mélatonine et d’acétylcholine (maîtres du sommeil, de la mémoire, de la concentration...) et des dommages génétiques irréversibles.

Mieux vaut donc se connecter à Internet grâce à un réseau filaire Ethernet type RJ45.

Ne pas oublier de relier sa box à la terre avec un câble USB de mise à la terre. Ce câble prévient la propagation de la charge électrique de la box au niveau du téléphone filaire branché dessus. Nombreuses sont les personnes sensibles au rayonnement d'un téléphone filaire branché sur une box Internet. Celles-ci ne sont en effet pas munies d'une prise de terre, et communiquent donc leur rayonnement à votre téléphone. Vous pouvez tester l'importance de ce rayonnement grâce au testeur de tension induite. Le câble USB de mise à la terre permet donc de supprimer les champs électriques provenant d’une box Internet (et supprime de fait le champ électrique du téléphone filaire qui lui est raccordé), mais aussi d’un ordinateur portable (non relié à la terre), ou de tout autre appareil non muni d’une prise de terre.

La majorité des box Internet, même quand la fonction Wifi est désactivée, rayonnent des champs électromagnétiques.

La housse de protection permet de vous protéger des rayonnements hautes fréquences émis par votre box. Très simple d'utilisation, il suffit de passer la housse autour de la box. Les housses de protection anti ondes pour la box sont fabriquées avec un tissu comprenant 2 % de fibres de métal sur le principe de la cage de Faraday* et réduit la diffusion des rayonnements jusqu'à 97%.(*une infrastructure métallique ayant la propriété de bloquer les ondes). Sachez aussi que les boxes sont généralement fournies avec le Wifi activé par défaut. Vous devez donc le désactiver même si vous ne l’utilisez pas, sans oublier d’éteindre également le Wifi communautaire, aussi appelé hot bot. Si vous habitez en appartement, l’idéal est bien sûr de convaincre vos voisins de faire de même afin de vous prémunir totalement (ou presque) des émissions d’ondes Wifi et Dect et Cpl. Vous pourrez ajouter aussi une protection globale pour toute l'habitation.

dormir a l'abri des ondes

La chambre doit être un lieu paisible de repos et de régénération sans ondes.

Réveil, téléphone sans fil DECT, téléphone portable en charge, câbles sous tension dans le mur, ou lit électrique... Nous passons près d’un tiers de notre existence dans la chambre à coucher et devrions par conséquent préserver cette pièce des perturbations de toutes sortes. Parmi les quelques pistes celle de la reconnexion à la terre ou Earthing du lit est à mettre en place en priorité

Les cages de faraday, les baldaquins, les peintures anti ondes, sont aussi des pistes intéressantes mais avec certaines précautions et la supervision d'un professionnel. Contactez nous pour aller plus loin.

lampe de chevet

Lampe de chevet

Le branchement de la lampe de chevet « à l’envers » est une source de pollution fréquente puisqu’il existe une chance sur deux de se tromper et d’inverser la phase et le neutre. Eviter pour les lampes de chevet, les ampoules basse consommation et les lampes avec transformateur. Dans la majorité des cas, le simple fait d’éloigner certaines sources, de débrancher l’éventuelle rallonge qui passe sous le lit, ou de mettre la prise de la lampe de chevet dans le bon sens solutionne la majeure partie de la problématique électrique dans la chambre.

Solution minimum à effectuer : utiliser un détecteur sonore de champs électromagnétiques permettant de déterminer le sens du branchement de la prise dans le mur. Vous saurez immédiatement si votre lampe génère des ondes nocives. vous pourrez ce détecteur dans la boutique en cliquant sur le lien ci dessus

Solution plus poussée : remplacer les interrupteurs par des modèles bipolaires qui coupent à la fois la phase et le neutre, ce qui évite toute erreur de branchement. Vous pouvez trouver ce type d’interrupteurs bipolaires dans la boutique en cliquant sur le lien ci dessus

Solution encore plus efficace, si vous êtes équipés de prises de terre dans les chambres et après les avoir testées au minimum avec un testeur de terre spécifique :

- Adopter une lampe dont le fil sera blindé et évacuera son champ électrique vers la terre.

- Utiliser un interrupteur automatique de champ branché au niveau du tableau électrique (IAC). Dans ce cas, lorsque la dernière lampe de chevet est éteinte, le circuit est coupé depuis le tableau électrique, supprimant les pollutions autour des lampes, mais aussi dans les murs sur les câbles qui viennent alimenter les prises tout autour du lit. Le fait de mettre en route une lampe de chevet rétablira automatiquement le circuit.

Chambre d’enfants et adolescents

Adopter les mêmes précautions que ci dessus en considérant en plus les éléments suivants :

- Tenir l’ordinateur, la console de jeu, les multiprises avec chargeur de téléphone éloignés au moins d’un mètre de la zone du lit.

- Il est préférable d’utiliser un ordinateur câblé en filaire Ethernet RJ45, proscrivez des outils portables utilisant la technologie sans fil type WIFI ou Bluetooth ou CPL

- Rajouter sur la Box une housse anti ondes de protection pour la box pour limiter la propagation des ondes Wifi

Petit résumé :

- Éloignement du lit de 50 cm à 90 cm des lampes, particulièrement pour les lampes de chevet en métal, les câbles d’alimentation, les multiprises, radio réveils…

- Supprimer les lampes tactiles à proximité du lit, celles-ci diffusent des champs électriques intenses en permanence,

- Privilégier l’extinction de la lampe au plus prés de la prise : utilisation d’un bloc monoprise avec interrupteur bi polaire blindé,

- Mise en place d’interrupteurs bipolaires sur les lampes de chevet, au plus prés de la prise de courant

- Mise en place d’un IAC Interrupteur Automatique de Champ pour les chambres

 

babyphone et ondes quel risque pour bébé ?

Babyphone & ondes  : y a-t-il un risque pour bébé ?

Au calme dans sa chambre à l'étage, bébé dort paisiblement pendant que vous dînez avec vos amis. Pour avoir l'esprit tranquille, vous avez branché le babyphone. Pour autant, votre enfant n'est peut-être pas à l'abri...Car si cet appareil peut prétendre avoir des vertus apaisantes pour les parents inquiets, il n'en reste pas moins un outil technologique exposant votre chérubin aux ondes électromagnétiques qui envahissent déjà notre quotidien. Le Babyphone est souvent placé tout près de la tête de bébé. Pourtant, il fonctionne par ondes radio, comme les téléphones portables et le Wifi!

Il s’agit d’un système de surveillance utilisant les ondes radiofréquences, de plus en plus fréquemment analogique transmettant des signaux identiques au DECT, pour transmettre des signaux sonores pour la plupart, vidéo pour certains nouveaux équipements.

Il est composé de deux appareils : un émetteur, dans la chambre de l’enfant et un récepteur dans la chambre des parents. Il peut aussi être émetteur sur certains modèles. L’émetteur peut émettre des champs électromagnétiques radiofréquence de manière intermittente (module bébé : si équipé de la fonction « déclenchement automatique à la voix en fonction du volume sonore ») ou permanente (module parent : si mode « contrôle de portée » du module bébé). L’alimentation des émetteurs et récepteurs, or modèles à piles, se fait via un transformateur qui émet des champs électriques et magnétiques basse fréquence très importants.

Quel babyphone choisir ?

A moins d'être experts en la matière, le choix s'avère des plus complexes… car les marques n'ont aucune obligation d'indiquer la puissance et la fréquence d'émission des ondes de leur écoute bébé (même si cette dernière doit être comprise dans une zone fixée par l'Etat, entre 10 et 100 kHz), contrairement aux fabricants de téléphones portables.

- Préférez les modèles à pile et raccordez le à une prise de terre.

- Choisir un appareil analogique plutôt que numérique car leur puissance est plus faible

- Bannir les modèles Wifi et les appareils à surveillance visuelle.

- Choisir un appareil muni du mode Vox qui se déclenche à la voix de bébé et évite l'émission du rayonnement en permanence.

- Éloigner l’émetteur du lit de l’enfant de 1 m minimum

- Éloigner le transformateur de 90 cm minimum

- Poser sur le babyphone une protection ondes cela permet de limiter les risques.



>> A lire sur Namasté Chapitre 3 Précautions particulières pour les objets et appareils connectés

 

Haut de page