Vous êtes ici : Accueil boutique / on parle de nous dans la presse
on parle de nous dans la presse

on parle de nous dans la presse

Retrouvez les articles de presse qui parlent de nous...sur les thèmes des ondes, de l'eau, de la fleur de vie, de la géobiologie, de l'harmonie de l'habitat....

le magazine soleil levant de juillet aout 2017 à diffusé un article sur les ondes voici le lien https://www.soleil-levant.org/2017/06/on-echapper-aux-ondes/

 

Peut-on échapper aux ondes ?

Peut-on échapper aux ondes ?

Invisibles, inodores, silencieuses, les ondes artificielles sont bien réelles, elles existent depuis l’invention de la fée électricité.

De plus en plus omniprésentes, elles prolifèrent, dans nos maisons, sur notre lieu de travail, dans notre environnement, et même dans
les endroits isolés.
Les activités humaines, notamment la transmission d’informations (par téléphone, Internet, radio), émettent massivement des rayonnements non naturels.
Ce brouillard électromagnétique, ou « electrosmog », s’épaissit de plus en plus chaque jour mettant mal à l’aise de plus en plus de
personnes, c’est une forme lente d’électrocution, avec son lot de personnes électro-hypersensibles grandissant.
Par le port de prothèses actives ou passives, d’implants, de bijoux, de lunettes ayant une part de métal, ce sont autant de réémetteurs passifs qui à notre insu augmentent notre exposition et nous fragilisent un peu plus chaque jour.
Sans chercher à les boycotter totalement, il est donc important de s’en prémunir chaque jour.

Nous ne sommes pas tous égaux face aux rayonnements

Les femmes sont plus sensibles que les hommes. Il faut aussi avoir conscience que les jeunes générations ayant accès à la téléphonie mobile
bien plus tôt que leurs aînés, seront exposées beaucoup plus longtemps aux ondes de la télécommunication. Dans le doute, chacun peut facilement aménager son intérieur pour limiter son niveau d’exposition aux champs électriques et magnétiques.
Les conseils qui suivent sont le fruit d’années d’expertises en entreprise et chez des particuliers, mon métier de géobiologue – thérapeute énergéticienne, me confronte quotidiennement aux problématiques des ondes et des perturbations de l’environnement.
Je vous livre ici quelques pistes les plus simples à mettre en place facilement.

Quelles sont les sources principales d’émission d’ondes autour de moi ?

Les ondes hautes fréquences sont générées principalement par la téléphonie mobile, le Wifi, le téléphone sans fil DECT, la radio FM, le Bluetooth, le four micro ondes, etc.
Les ondes basses fréquences sont générées principalement par les lignes hautes tensions d’ERDF, via notre réseau électrique domestique, et les appareils qui y sont reliés ; l’éclairage, le chauffage, etc.
De fait, nos appareils électriques rayonnent en permanence, engendrant une pollution électromagnétique dans nos maisons.

Le champion reste le four à micro-ondes, mais tous les appareils électriques avec transformateurs, comme les radios-réveils ou les chaînes hi-fi, créent un champ électrique important.
Les antennes de téléphonie mobile (jusqu’à au moins 600 mètres en campagne), le téléphone mobile (10 mètres), les tablettes, smartphones, consoles de jeux, téléphone fixe sans fil (DECT) les babyphones, les appareils électro ménagers, ampoules fluo compactes (économiques), les
alarmes sans fils, les lignes à haute tension et transformateurs de quartier, les lignes de voies ferrées, les ordinateurs, les Wi-fi, Wlan, Bluetooth, les terminaux de paiement sans fils (carte bancaire), portiques de supermarché, & aéroport, en automobile (électronique
embarquée, bobine d’alimentation de l’allumage du moteur, Bluetooth), trains, Métros, Bus, Avions…

Alors comment se protéger efficacement chez soi ?

Un geste simple permet de supprimer la plupart des nuisances : débrancher !
Mettre hors tension les appareils dès qu’on ne les utilise plus, la nuit surtout, permet de réduire les émissions, en utilisant une multiprise blindée avec interrupteur bipolaire (uniquement si vos prises ont une terre fonctionnelle, à vérifier vous même avec un testeur de terre).

Quelques solutions simples dans les zones de repos

– Éloigner les équipements émetteurs des pièces de repos et de vie : tableau électrique, onduleur d’installation photovoltaïque, four et table de cuisson éloignée d’une cloison de chambre.
– Utiliser le moins possible d’électronique dans la chambre (éviter les ordinateurs, TV, consoles de jeux, Hi Fi, chargeur de téléphone portable et tablette, liseuse, etc.) et au minimum les éloigner d’un mètre du lit.
Eviter de brancher en permanence les lits, fauteuils et couvertures électriques pour limiter les champs électriques et magnétiques.
Surtout ne pas dormir avec ces appareils en fonctionnement.
– Privilégier les radiateurs à inertie, éloigner les radiateurs de la tête de lit, zones de repos, couper l’alimentation des radiateurs
hors période de chauffage au tableau électrique
– Le lit avec moteur électrique, les câbles derrière la tête de lit, ou dans le mur pour alimenter les prises, perturbent le sommeil :
avec un surmatelas anti ondes spécial ou un drap spécial relié à la terre, vous vous déchargerez des tensions induites par les champs électromagnétiques ambiants.
(Dans l’idéal en vérifiant que la terre soit de bonne qualité inférieure à 5 Ohms).
Eviter également les lits à armatures métalliques ainsi que les matelas à ressorts car la présence de métal sous le lit déforme le champ magnétique terrestre et capte la pollution électrique ambiante
– Utiliser des multiprises blindées ou des rallonges blindées là où c’est possible.
– Pour les compteurs communicants, privilégier une installation électrique biocompatible, en utilisant des fils, câbles ou gaines électriques blindés, boite de dérivation et boîtiers de prises blindés… dans ce dernier cas vous diminuerez fortement le champ électromagnétique basse fréquence ambiant, si l’installation est existante, vous pourrez poser un filtre sur le tableau électrique, vous ne
subirez pas les nuisances des compteurs communicants.
– Eteindre le Wifi de la box, et ne pas utiliser de CPL, ne pas utiliser votre smartphone pour vous réveiller, utilisez le mode avion
ou éteignez le la nuit… certains modèles ont la fonction réveil même éteint, éviter les téléphones sans fil domestiques DECT, ou le téléphone portable en charge à côté du lit ou derrière la cloison.
– Eviter les babyphones qui utilisent les hyperfréquences pour fonctionner, et privilégier l’usage d’appareils basses radiations à fréquence radio autour de 40 MHz en mode analogique, avec piles pour un usage près des bébés.