Vous êtes ici : Accueil boutique / Ondes / Santé / Dormir à l'abri des ondes électromagnétiques
Dormir à l'abri des ondes électromagnétiques

Dormir à l'abri des ondes électromagnétiques

Les périphériques branchés, les prises multiples qui traînent, les modems, téléphones et autres périphériques sans fil peuvent représenter une source de stress majeure. les ondes CPL, les compteur Linky, les ondes WiFi, le DECT, le GPS, les ondes Bluetooth, la 4G sont autant de technologies qui s’imposent à nous et leurs rayonnements ont une influence négative sur le vivant.

 

 

Comment se protéger efficacement des ondes électromagnétiques et préserver le sommeil


1- Réveil, téléphone sans fil DECT, téléphone portable, câbles sous tension dans le mur, ou lit électrique...


Problème : la chambre devrait être appréhendée comme un lieu paisible de repos et de régénération. Nous passons près d’un tiers de notre existence dans la chambre à coucher et devrions par conséquent préserver cette pièce des perturbations de toutes sortes.

Solution : utiliser le moins possible d’électronique dans la chambre (éviter les ordinateurs, TV, consoles de jeux, Hi Fi chargeur de téléphone portable et smartphone) et au minimum les éloigner d’un mètre du lit.

Le lit avec moteur électrique, les câbles derrière la tête de lit, ou dans le murs pour alimenter les prises, perturbent le sommeil: relier son lit à la terre( en vérifiant que la terre soit de bonne qualité) avec un surmatelas ou un drap spécial relié à la terre vous vous déchargerez des tensions induites par les champs électromagnétiques ambiants.


- Faire en sorte que les appareils sous tension puissent être déconnectés de préférence la nuit, en utilisant une multiprise blindée (uniquement si vos prises ont une terre fonctionnelle), avec interrupteur bipolaire

- De même éviter de dormir prés d’appareils en fonctionnement, et protégez votre sommeil en reliant le lit à la terre

- Eviter également les lits à armatures métalliques ainsi que les matelas à ressorts car la présence de métal sous le lit déforme le champ magnétique terrestre et capte la pollution électrique ambiante.

- Eviter de brancher en permanence les lits, fauteuils et couvertures électriques pour limiter les champs électriques et magnétiques.

- Utilisez des multiprises blindées ou des rallonges blindées là ou c’est possible, ou prévoyez avant la construction de blinder vos câbles

- Eviter les rallonges et multiprises qui courent le long du lit pour alimenter une chaine hifi ou radio-CD qui seraient disposés contre le lit.

- Eteindre le Wi-fi de la box, ne pas utiliser de CPL

- Eviter les babyphones qui utilisent les hyperfréquences pour fonctionner, et privilégier l’usage d’appareils basses radiations à fréquence radio autour de 40 MHz en mode analogique, avec piles pour un usage près des bébés, ce qui évitera de leurs faire subir les hyperfréquences ainsi que le champ électrique et magnétique lié à l’alimentation par transformateur. Les modèles transmettant l’image par vidéo sont systématiquement en WiFi et sont à proscrire.


 

Ecrans tv, tablettes, smartphones, consoles jeux


- anti lumiere bleueProtégez vos yeux des écrans pour mieux dormir. Les écrans rayonnent une lumière bleue nocive pour les yeux, et empêchent de s'endormir en perturbant la mélatonine.

Mieux  protéger les yeux  dès lors que l'on utilise des écrans (téléphone, tablette, ordinateurs, TV...) en portant des lunettes anti fatigue et anti-lumière bleue Prisma.

Pour le radio-réveil, (privilégier un modèle mécanique ou à piles, ou solaire, ou bien écologique à eau)  ou bien, l’éloigner d’un mètre du lit.

Bien sûr n’utilisez pas votre smartphone pour vous réveiller, mettez le systématiquement en mode avion ou éteignez le la nuit…certains modèles ont la fonction réveil même éteint….

Eviter de manière encore plus évidente les téléphones sans fil domestiques DECT , ou le téléphone portable en charge à côté du lit ou derrière la cloison : en plus des pollutions électriques, le niveau d’hyperfréquences reçu serait équivalent à celui mesuré à 30 m d’une station d’antenne relais, et cela durant toute la nuit, les bases de ces téléphones rayonnant 24h/24 !


Box Wifi et prise CPL


wifi dangerNe pas dormir prés d’une box wifi, le mieux est de l’éteindre la nuit.

Pour se protéger efficacement des ondes électromagnétiques, il est important d’éteindre son réseau Wifi ondes et ne pas utiliser de CPL, (courant porteur en ligne).

Le CPL courant porteur en ligne : ce système utilise le câblage du courant domestique pour transmettre une onde haute fréquence (de 1,6 à 30 MhZ) permettant de faire communiquer les équipements informatiques. Malheureusement, ce signal transmis en haute fréquence sur un câblage non prévu à cet effet transforme l'ensemble de l'installation électrique de l'habitation en antenne géante.....

Les ondes Wifi, dont l’intensité émise peut être jusqu’à 6 fois moins importante que les téléphones portables mais sa fréquence est proche de celle des fours à micro-ondes. Mieux vaut donc se connecter à Internet grâce à un réseau filaire Ethernet.

Sachez aussi que les boxs sont généralement fournies avec le wifi activé par défaut. Vous devez donc le désactiver même si vous ne l’utilisez pas, sans oublier d’éteindre également le wifi communautaire, aussi appelé hot bot. Si vous habitez en appartement, l’idéal est bien sûr de convaincre vos voisins de faire de même afin de vous prémunir totalement (ou presque) des émissions d’ondes Wifi et Dect et Cpl. Vous pourrez ajouter ensuite une protection globale pour toute l'habitation

 

2- Lampe de chevet


lampe de chevetProblème : le branchement de la lampe de chevet « à l’envers » est une source de pollution fréquente puisqu’il existe une chance sur deux de se tromper et d’inverser la phase et le neutre.

Solution minimum à effectuer : utiliser un tournevis testeur permettant de déterminer le sens du branchement de la prise dans le mur (phase de la prise de la lampe en face de la phase de la prise murale). Une fois le bon sens déterminé, la phase sera correctement coupée au niveau de l’interrupteur, bloquant ainsi le champ électrique à ce niveau. Dans le cas contraire, si le branchement est inversé entre la prise murale et la prise de la lampe, l’interrupteur coupera le neutre et non la phase. L’électricité ira alors le long de la phase jusqu’à l’ampoule, avant de revenir «à double sens» jusqu’à l’interrupteur. La pollution en est alors décuplée, rayonnant de manière importante souvent jusqu’au milieu du lit, à un mètre de la lampe.

Eviter pour les lampes de chevet les ampoules basse consommation et les lampes avec transformateur. Dans la majorité des cas, le simple fait d’éloigner certaines sources, de débrancher l’éventuelle rallonge qui passe sous le lit, ou de mettre la prise de la lampe de chevet dans le bon sens solutionne la majeure partie de la problématique électrique dans la chambre.

Les lampes à filament sont celles qui émettent le moins d'ondes, ensuite se sont les lampes à Led qui émettent le moins, par contre les néons, les lampes à économie d'énergie fluo compactes, les lampes halogènes et les lampes basses tensions, émettent beaucoup de champ électromagnétique....proscrivez les près du lit ...

Solution plus poussée : remplacer les interrupteurs par des modèles bipolaires qui coupent à la fois la phase et le neutre, ce qui évite toute erreur de branchement. Vous pouvez trouver ce type d’interrupteurs bipolaires dans la boutique en cliquant sur le lien et la photo ci dessus.

Solution encore plus efficace, si vous êtes équipés de prises de terre dans les chambres et après les avoir testées au minimum avec un testeur de terre spécifique :

Adopter une lampe dont le fil sera blindé et évacuera son champ électrique vers la terre.

Utiliser un interrupteur automatique de champ branché au niveau du tableau électrique si le circuit «prises» de la chambre est facilement identifié. Dans ce cas, lorsque la dernière lampe de chevet est éteinte, le circuit est coupé depuis le tableau électrique, supprimant les pollutions autour des lampes, mais aussi dans les murs sur les câbles qui viennent alimenter les prises tout autour du lit. Le fait de mettre en route une lampe de chevet rétablira automatiquement le circuit. C’est une bonne solution pour ceux qui veulent dormir à des niveaux de pollution les plus faibles possibles, ou dans les environnements où les matériaux employés contribuent à une forte pollution de champ électrique (bois, marbre, éléments de structure métallique de cloisons…).


3- Chambre d’enfants et adolescents


enfant et informatiqueAdopter les mêmes précautions en considérant en plus les éléments suivants :

- Tenir l’ordinateur, la console de jeu, les multiprises avec chargeur de téléphone éloignés au moins d’un mètre de la zone du lit.

- Il est préférable d’utiliser un ordinateur câblé en filaire Ethernet, plutôt que des outils portables utilisant la technologie sans fil.

- Prévoir de câbler le réseau en Ethernet RJ45 pour limiter l’usage du WiFi onde, notamment sur les ordinateurs et tablettes ou smartphones.

- Rajouter sur la Box une housse anti ondes de protection pour la box pour limiter la propagation des ondes wifi


Peut-on échapper aux ondes ?


Non, car les ondes, liées aux champs électromagnétiques, sont présentes partout dans notre environnement.

Notre atmosphère, la polarisation de la terre sont à l’origine de champs électriques et magnétiques. Il s’agit donc d’un phénomène naturel.

En revanche, les activités humaines, notamment la transmission d’informations (par téléphone, Internet, radio), émettent massivement des rayonnements non naturels.

À l’heure du déploiement de la 4G dans un environnement déjà saturé d’ondes, nous sommes en droit de nous interroger sur les conséquences de ces émissions sur la santé.

Dans le doute, chacun peut aménager son intérieur pour limiter son niveau d’exposition aux champs électriques et magnétiques.


Quelles sont les sources principales d’émission d’ondes chez moi ?


Téléphones sans fil, fours à micro-ondes, réseau wi-fi, dizaines de mètres de fils électriques courant dans nos cloisons, multitude d’appareils sous tension, il est difficile d’échapper aux ondes.

Certains experts estiment que la réglementation française ne protège pas suffisamment la population. La communauté scientifique est divisée et le grand public s’interroge sur les risques de ce qu’on appelle familièrement les ondes électromagnétiques.

Ce terme générique désigne deux types de champs : le champ électrique et le champ magnétique.

De fait, nos appareils électriques rayonnent en permanence, engendrant une pollution électromagnétique dans nos maisons. Le champion reste le four à micro-ondes, mais tous les appareils électriques avec transformateurs, comme les radios-réveils ou les chaînes hi-fi, créent un champ électrique important.

Sur la sellette, il y a bien sûr la box Internet : elle ne pose problème que si la wi-fi est activée -, mais aussi le téléphone fixe sans fil, dont la station de base envoie des ondes en continu. L’effet est double : l’appareil émet tant qu’il est sous tension, soit 24h sur 24, mais aussi, de manière plus importante, lors des communications.

Heureusement, un geste simple permet de supprimer la plupart des nuisances : débrancher !  Mettre hors tension les appareils dès qu’on ne les utilise plus, la nuit surtout, permet de réduire les émissions


La mise à la terre dévie le champ électrique

prise de terreLe champ électrique est facile à supprimer et peut être stoppé par toutes sortes d’obstacles. Par exemple, planter des arbres entre une maison et une ligne à haute tension permet de capter le champ électrique et de le dévier vers la terre. Sous une ligne, l’intensité du champ électrique peut atteindre 1 000 V/m, elle chute à 10 ou 20 V/m derrière les arbres.

Dans la maison, le plus simple est de relier les appareils à la terre. Ainsi, le réfrigérateur l’est obligatoirement. Sa carcasse capte le champ, le dévie et l’envoie à la terre. Mais ce n’est pas toujours possible, notamment dans les pavillons construits avant les années 1980. En effet, la norme NFC 15-100 sur la sécurité électrique imposait alors de mettre à la terre uniquement les prises électriques situées dans les pièces d’eau. Celles des pièces de vie dans les bâtiments de cette époque ne le sont donc pas. Dans les pavillons des années 1970, les prises ne sont pas reliées à la terre. Le rayonnement de l’ordinateur peut alors s’élever jusqu’à 250 V/m au niveau de la tête. La solution est d’utiliser une rallonge pour brancher l’appareil sur une prise reliée à la terre ou de faire venir un électricien pour tirer une ligne

Quant à la lampe de chevet, elle est fréquemment branchée dans le mauvais sens, et continue donc, une fois éteinte, à rayonner comme si elle était allumée. En effet, chaque prise de courant comprend deux bornes femelles : l’une reliée à la phase ; l’autre, au neutre. L’interrupteur de la lampe coupe un seul des deux fils à l’intérieur de son cordon d’alimentation. Selon le sens de branchement de la fiche dans la prise, ce sera soit celui de la phase, soit celui du neutre. Dans le premier cas, quand la lampe est éteinte, son rayonnement tombe à 3 V/m ; dans le second, branchée à l’envers, elle rayonne jusqu’à 200 V/m.

Un détecteur de champ électrique ESI24 ou un tournevis testeur de tension suffisamment sensible permettent de vérifier si la fiche est branchée dans le bon sens. L’interrupteur peut être remplacé par un modèle bipolaire, qui coupe l’alimentation de la phase et du neutre quel que soit le sens de branchement de la fiche. Ainsi, la portion du câble située entre l’interrupteur et la lampe ne rayonnera plus – seule restera active celle entre la prise électrique et l’interrupteur.

Pour dormir isolé des ondes électriques, il existe un surmatelas anti ondes relié à la terre, la décharge est immédiate, pour aller plus loin lisez le livre connectez vous à la terre

- Ne pas oublier que chaque périphérique est un émetteur récepteur, pas seulement la box. En mettant un ordinateur directement sur soi avec le WiFi actif, les études démontrent des risques accrus pour la fertilité aussi bien masculine que féminine, en plus des effets sur le rythme cardiaque possiblement perturbé et des effets d’hyperactivité générés sur un nombre important d’enfants.

Chaîne Hifi et Radio : les pollutions habituelles étaient jusqu’à présent limitées au champ magnétique et électrique qui imposaient une distance de sécurité de 0,4 à 0,6 m. Nous recommandons d’éviter les systèmes utilisant le WiFi pour récupérer une web-radio.


4- Précautions à prendre

- Blindage / Mise à la terre

Attention : ne pas utiliser de blindage ou de dispositifs de mise à la terre sans une prise de courant correctement branchée et dont la terre est fonctionnelle. L’utilisation de câbles blindés sur une prise sans terre amplifie la pollution électrique car elle se retrouve alors concentrée sans pouvoir se décharger à la terre. Un testeur de terre est donc indispensable afin de vérifier chacune des prises de courant susceptibles de recevoir des câbles blindés ou de la mise à la terre.

Les appareils isolés sont, paradoxalement, très émetteurs

Beaucoup de petits appareils électriques, comme les sèche-cheveux, sont de classe 2, c’est-à-dire qu’ils ont une double isolation intérieure qui protège l’utilisateur des chocs électriques, et sont munis d’une fiche à deux broches seulement. Ils ne peuvent pas, et ne doivent pas, être reliés à la terre, car en cas d’accident sur ce réseau, ils deviendraient dangereux. Les champs électriques très basse fréquence (50 Hz) de ces appareils décroissent à proportion du carré de la distance : lorsque la distance double, l’intensité du champ est divisée par quatre. Aussi, éloigner un sèche-cheveux de 10 cm du crâne fait chuter son rayonnement de 50 %. Cette précaution n’est pas toujours possible, pour un rasoir par exemple.


Nombre de radiateurs pouvant être installés dans une salle de bains sont également de classe 2. S’ils sont utilisés dans une chambre ou un salon, il faut veiller à les éloigner du lit ou du canapé, car un panneau rayonnant, par exemple, peut émettre jusqu’à 600 V/m. Les luminaires métalliques de même classe rayonnent, eux aussi, énormément. Il existe encore sur le marché quelques modèles de classe 1 raccordables à la terre. Vendus chez les distributeurs spécialisés, ils sont, en général, prévus pour le plafond.


La distance pour échapper aux champs magnétiques

Le champ magnétique traverse tout, les cloisons, le béton, le granit, le corps humain… et ne peut pas être arrêté. La seule solution pour s’en protéger consiste à s’éloigner de la source. L’intensité de ce champ décroît proportionnellement au cube de la distance, ce qui la rend rapidement négligeable, habituellement au-delà de 2 m. Par conséquent, il faut éviter de placer une chaudière ou un radiateur électrique derrière la cloison à laquelle est adossé la tête de lit.

De même, mieux vaut ne pas placer un transformateur ou la base d’un téléphone sans fil DECT sur un bureau ou une table de chevet. Il faut les installer, de préférence, dans des lieux de passage, comme une entrée, et opter pour un modèle à faible émission (ce qui est indiqué sur l’emballage par “low radiation base”, “Full Eco” ou “Eco +”). Le mieux étant de revenir au téléphone filaire fixe.


Traquer les ondes électromagnétiques

narda

S’il est simple d’observer ces bonnes pratiques, il l’est moins de détecter les sources de rayonnement électromagnétique dans son logement. Qui imaginerait que lorsque le fil électrique d’une lampe de chevet est au contact d’un lit en bois, tout le meuble se met à rayonner ? Pour traquer ces ondes, nous réalisons des diagnostics professionnels sur la région Midi Pyrénées. Pendant 1h30  une série de mesures sont prises dans chaque pièce, puis après analyse  nous proposons des solutions pour faire baisser le niveau d’exposition :  par exemple, désactiver le wi-fi de la box internet et la connecter avec un fil ; utiliser une housse de protection pour en diminuer le rayonnement.

 

 

Depuis le 1er Janvier 2017 un nouveau décret oblige les chefs d'entreprises à protéger leurs salariés contre le rayonnement des ondes électromagnétiques émises par les appareils électroniques de l'entreprise (ordinateurs, smartphones, bornes WiFi, câbles électriques,machines industrielles etc). Demandez à votre reponsable un relevé de mesures d'ondes pour évaluer risques électromagnetiques en milieu professionnel


Quelles solutions pour se protéger ?

Les ondes électromagnétiques sont partout. Téléphones portables, wifi, antennes relais, fours à micro-ondes et autres équipements Bluetooth, tous les écrans qui rayonnent de la lumière bleue nocive pour les yeux :

Alors comment s’en protéger efficacement au quotidien ? Vous trouverez dans la boutique des protections ondes pour toute la famille et tous les objets communicants du quotidien. Voir + de protections

Voici nos conseils :

A ce jour, l’OMS reconnaît désormais que les radiofréquences sont de possibles cancérigènes. Sans chercher à les boycotter totalement, il est donc important de s’en prémunir chaque jour.


Les compteurs communicants, panneaux solaires, voisins

Les nouveaux compteurs Linky vont générer des pollutions électromagnétiques hautes fréquences, en passant par les câbles électriques du domicile, c'est le courant sale ou dirty electricity, il existe des filtres et des mesureurs Stetzerizers et des interrupteurs automatiques de champs ou IAC à installer pour se prémunir....

Les panneaux solaires, et photovoltaïques génèrent eux aussi du courant sale, les filtres  et mesureurs Stetzerisers pourront vous aider à minimiser les effets nocifs du courant sale et à mieux vivre au quotidien.

Problème : les voisins. « Les ondes traversent les murs »

Priorité à votre cerveau : aménager votre intérieur pour que les sources de pollution soient loin des têtes de lit ou des fauteuils où vous restez longtemps.


Le téléphone, la tablette, les écrans …

Il est aussi déconseillé de téléphoner dans un mobile en mouvement (train, voiture), parce que le téléphone dégage alors beaucoup d’ondes pour établir la communication avec un nouveau relais plus proche, et ce, d’autant plus souvent que l’on se déplace vite.

kit pieton anti ondesOreillette ou pas ?

C’est mieux, surtout si elles sont à fil.  Mais elles pourraient quand même laisser passer les rayonnements. L’idéal, ce sont les oreillettes à tube d’air AIRCOM, qui marchent un peu comme des stéthoscopes La meilleure protection est un usage modéré du téléphone et l'utilisation d' un kit piéton anti ondes Aircom à tube d'air (protection 99% des ondes au niveau de la tête), qui doit devenir un réflexe, comme on boucle sa ceinture de sécurité dans une voiture.

Enfin, des petits réflexes à avoir : préférer les textos aux appels, attendre que la communication soit établie pour coller le combiné à son oreille, et ne pas passer de coups de fil dans des zones mal couvertes.

Ensuite, décryptez les étiquettes ! Les fabricants de téléphone doivent impérativement indiquer le Débit d’absorption spécifique (DAS) de leur appareil neuf. Il donne une indication de l’impact de ces engins sur notre corps, et notamment notre cerveau. En France, il doit être inférieur à 2 Watt par kilogramme (W/kg) - une valeur qui ne vaut qu’en position de téléphone collé à l’oreille.

Si vous préférez tout de même porter le téléphone à votre tête lors des communications

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a fait réaliser, en 2011, par le laboratoire Emitech Le Mans une mesure de l’efficacité de dispositifs de protection contre les rayonnements des téléphones. Il en ressort que seul l’étui de protection anti ondes pour téléphone est efficace

Ces recommandations sont, d’ailleurs, dispensées par la Fédération française des télécoms et figurent, très discrètement, dans la rubrique santé des sites Internet des opérateurs de téléphonie mobile. L'idéal est de limiter le nombre d’appels – pas plus de cinq ou six par jour – et leur durée – pas plus de 2 ou 3 min pour chacun –, et de respecter un temps moyen de 1 h 30 entre chaque appel.

À moins d’aller vivre dans un bunker et de se couper de toute vie sociale, il semble impossible d’échapper aux ondes.

Ce qui ­n’empêche pas, chaque fois que c’est possible, de mettre ces conseils en pratique. Il est bon également de garder à l’esprit que le niveau de risque est déterminé par trois critères, pris en compte par les médecins épidémiologistes dans leurs enquêtes : l’intensité du rayonnement, la durée et la fréquence d’exposition, à quoi il faudrait ajouter la sensibilité de l’individu.

En effet, nous ne sommes pas tous égaux face aux rayonnements. Les femmes sont plus sensibles que les hommes. Les porteurs d’implants doivent être particulièrement vigilants. Les enfants sont plus fragiles que les adultes car leur boîte crânienne n’est pas formée. “Les baby phones émettent un rayonnement qui pénètre facilement à l’intérieur de la boîte crânienne. Il faut aussi avoir conscience que les jeunes générations ayant accès à la téléphonie mobile bien plus tôt que leurs aînés, elles seront exposées beaucoup plus longtemps aux ondes de la télécommunication.


La box wifi


Les housses de protection anti ondes pour la box
sont fabriquées avec un tissu comprenant 2 % de fibres de métal sur le principe de la cage de Faraday (une infrastructure métallique ayant la propriété de bloquer les ondes).

L’utilisation comme les rallonges, les câbles électriques blindés et l’interrupteur automatique de champs (IAC), qui déconnecte le courant à partir du tableau électrique dès que le circuit auquel il est relié est hors tension, par exemple quand la dernière lampe d’une chambre est éteinte. Sont également préconisés les textiles et les toisons de protection, ainsi que la peinture de blindage, utilisée en Allemagne depuis une dizaine d’années. 

Les cas d’électro-hypersensibilité en hausse

Encore rarissime il y a 15 ans, l’électrohypersensibilité se développe depuis l’arrivée des antennes de téléphonie. Cette maladie, reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), mais pas par le monde médical, se caractérise par divers symptômes, dont des troubles du sommeil, des sensations d’échauffement, des céphalées. “Nous sommes tous électrosensibles, c’est-à-dire que notre organisme déclenche des réponses face à un champ électromagnétique d’intensité normale. Les personnes électrohypersensibles sont intolérantes aux champs électromagnétiques d’intensité très faible dans un premier temps, puis à toutes les longueurs d’onde, jusqu’à la lumière artificielle et à celle du soleil. Cette intolérance peut avoir une origine génétique ou être acquise, notamment chez les porteurs de prothèses dentaires métalliques. Les alliages mercuriels se comportent comme une antenne et augmentent artificiellement l’intensité de l’exposition

 

carafe alladin fleur de viePromotion -10% avec le code : Bonne année 2017

Offre valable jusqu'au 30.01.2017 livré sous 24/48h en France métropolitaine chez vous gratuitement à partir de 70€ (livraison autres pays consultez nous merci)

 

 

 

 

 

télécharger la brochure sur les ondes et la santé en pdfBrochure sur la mise à la terre Earthing

 

 

télécharger la brochure sur les ondes et la santé en pdfBrochure sur les ondes

 

 

Voir aussi :  note complementaire

▶Babyphones quels risques pour bébé ?

Faire mesurer son niveau d'exposition au travail ou à la maison pour mieux se protéger

Découvrir les bienfaits de la reconnexion à la terre ou Earthing

Sommeil récupérateur : évacuer vers la terre le stress électromagnétique

Les champs électromagnétiques basses fréquences

Les champs électromagnétiques hyperfréquences

Se Protéger de son téléphone, ordinateur, tablette pc, console de jeux....

Connaître les principes de base de protection

L'électrohyperseniblité connaître les symptômes

 

Besoin d'infos complémentaires ?

Notre équipe répond à vos questions du lundi au samedi de 9h à 19h  au + 33 6 11 58 29 23  vous pouvez aussi nous joindre par écrit en cliquant ici.

 

Haut de page